Association Les 4 Horizons

L’émotion est venue d’un concert remarquable de cordes dans un petit village de Corrèze.
La musique nous envahissait de façon étrange.
D’où pouvait venir ce moment intense et rare, cet instant de magie, de grâce ?
Une simple évidence est alors apparue : ces jeunes musiciens étaient extrêmement émouvants par leur fraîcheur, leur spontanéité. Ils semblaient tous unis entre eux, avec leur professeur Marianne Piketty, par des sentiments d’une grande simplicité, d’une réelle pureté.
Nous frissonnions de plaisir, émus par la tendresse qui se dégageait de leur complicité, de leurs sourires moqueurs… Ils semblaient si doués, si naturels.
Cette émotion, on ne peut la vivre avec des professionnels. Elle émane de leur jeunesse, de leur talent brut… comme une pierre très rare qui n’a jamais été taillée.

Nous étions par ailleurs liés a la Colline Notre-Dame du Haut suite a la réhabilitation du site par Renzo Piano, à la création du nouvel accueil, du Monastère… aux valeurs humaines qui nous ont envahis pendant la mise en œuvre de ce projet unique.
Nous étions tous unis au service de la Chapelle de Notre-Dame du Haut.
Les difficultés rencontrées pendant le projet puis le chantier ont cimenté cette union face a l’intolérance. Face à l’adversité, nous nous sommes liés d’une profonde amitié.

Nous avons donc voulu lier ces deux mondes :

Celui de la fraîcheur de musiciens remarquables, de ce professeur émérite et celui d’hommes et de femmes qui vivent intensément la Colline de Notre-Dame du Haut. Tous sont exemplaires par leur don de soi et les valeurs qu’ils transmettent.

« MUSIQUE AUX 4 HORIZONS » est le fruit du mariage de ces deux mondes.

Nous nous sommes réunis et avons décidé de tenter cette aventure : créer une association et un festival de cordes à vocation pédagogique au service des jeunes et de la Colline.

Tant que cette émotion et cette grâce nous envahira, il faudra transmettre ces valeurs, aider a développer le site, Ronchamp et les villages environnants, le tout en musique.
Et vous transmettre le plaisir de la découverte de ces jeunes surdoués immergés en résidence autour de personnes de valeur, dans ce lieu unique empli de Vie et de Magie.

Marie Christine et Paul Vincent, fondateurs de « L’Association Les 4 Horizons ».

La musique et les Soeurs Clarisses

Pourquoi s’engager à soutenir Musique aux Quatre horizons alors que notre première et principale « activité » est la prière permanente et contemplative ?
Tout simplement parce que la beauté est un membre éminent de la spiritualité, un membre indispensable. Cette beauté se décline selon plusieurs registres : les couleurs, la nature, l’horizon, l’architecture et bien sûr la musique qui permet à l’âme de reprendre son souffle pour une meilleure rencontre de l’invisible.
Etre relais entre le monde de ces jeunes musiciens et le monde des visiteurs et des pèlerins de la colline,
Etre le lieu où ces jeunes musiciens vont découvrir la beauté du vivre ensemble, la grandeur de la transmission de leurs talents qui se déploieront individuellement et ensemble, dans une recherche commune de l’émotion musicale,
Partager cette beauté architecturale qui nous aide à prier,
Voilà comment nous concevons une part de notre vocation contemplative franciscaine.

Soeur Brigitte de Singly, Abbesse de la Communauté des Clarisses.

MUSIQUE SUR LA COLLINE

Sur la colline du silence parvient en ondes mourantes la rumeur des horizons. Le portique acoustique souhaité par Le Corbusier ne fut pas construit. Le sera-t-il jamais ?Que la musique vienne… dit-il, avec ou sans auditeur. La musique est au silence ce que la lumière est à l’espace. C’est une affaire de tempo. La musique comme la lumière habite le temps. Le temps, cette mystérieuse pulsation qui nous gouverne.
A présent, la musique habite la colline au mitan de l’été, entre moissons et coupes fraîches de regain. Une douzaine de musiciens engagés professionnellement s’accordent et s’adonnent à l’interprétation. La musique écrite s’échappe, libérée, vivante en vagues alternées aux quatre coins de la colline, aux dehors comme au dedans de la chapelle.
Rencontre inattendues pour le visiteur qui passe et qui s’attarde. Le concert se prépare, les séquence s’accélèrent. La tension est palpable. L’air vibre soudain,  un souffle  enfle dans le corps sonore, la cadence nous prend tout entier, l’émotion nous étreint.

Jean-Jacques Virot, architecte, vice-président L4H, membre AONDH

Témoignage de Christine Musard

En devenant membres fondateurs de M4H les trois partenaires de la colline (AONDH, AASC, Porterie) ont voulu dépasser leur rôle de gestionnaire matériel d’espaces et d’accueil, pour bâtir aussi la fraternité, la beauté, et la partager.  Quitter nos soucis matériels du maintien et du développement du site dans le rythme souvent effréné de notre quotidien, habitude de régler les problèmes en 2 temps 3 mouvements !, pour faire une pause et partager aussi le meilleur. Quoi de mieux que la musique pour mettre le cœur en joie, nous élever, et aussi valoriser l’œuvre architecturale.

Cette semaine musicale se veut complémentaire des manifestations musicales existant déjà sur la colline et dans les environs,  c’est différent d’un programme de concert habituel. Nous avons voulu ouvrir la colline à un autre public jeune et lui offrir, dans une démarche éducative et pédagogique, la découverte de la vie communautaire au monastère et du rayonnement de la chapelle.

Lors de ce séjour les jeunes musiciens nous invitent à monter le chemin de la colline. Eux-mêmes le descendront à Ronchamp et à Belverne pour associer à l’évènement les habitants, les personnes âgées de la maison de retraite… Ils nous appellent à partager et à être au même diapason entre le haut et le bas de la colline.

Cet évènement vise aussi la promotion de jeunes artistes et de la musique. Les jeunes sont les meilleurs ambassadeurs de leur propre expérience, ils pourront en témoigner et relayer l’information autour d’eux.
Ainsi cette semaine contribue, par l’union, par l’action culturelle et éducative, à renforcer l’animation du site et ses 3 buts : culturel, touristique et spirituel.

Christine Musard, membre L4H et AONDH

 

Ronchamp und die Arbeit für die „MUSIK DER 4 HORIZONTE“ sind für mich eine Rückkehr an einen Ort, der  für mich eine große Bedeutung hat.  Le Corbusiers Kapelle war mir schon früh bekannt. Nach meinem Studium hatte ich dann das große Glück, als junger Architekt im Pariser Büro von Renzo Piano das Projekt des Klarissen-Klosters zusammen mit Paul Vincent zu bearbeiten. Die Aufgabe, an so besonderem Orte zu bauen, war hochinteressant und die Arbeit  gestaltete sich über mehr als vier Jahre als lehrreich und aufregend – von der ersten Skizze bis zur Einweihung.

An die vielen Reisen von Paris hierher, die Baustelle zu allen Jahreszeiten und vor Allem an die Bekanntschaft mit vielen wunderbaren Menschen denke ich gerne zurück. Aus diesen Bekanntschaften sind persönliche Freundschaften geworden.

Heute unterrichte ich Architektur an der TH in Aachen und komme natürlich  seltener nach Ronchamp als früher. Das Kloster ist seit 2011 fertig und hat seine ersten Jahre als Lebensmittelpunkt der Schwestern hinter sich.  Der Hügel von Ronchamp lebt. Durch die Arbeit der Klarissen, die Besucher und Pilger und durch Veranstaltungen wie diese. Für mich ist die Arbeit für„M4H“ die Möglichkeit, mit Freunden und diesem wunderbaren Ort weiter verbunden zu bleiben.

Florian BOLLE – Architecte – Membre L4H