LES FRANCAS À RONCHAMP : « UN VIOLON POUR NOËL ! »

Les enfants des Francas de Placher-Bas
Et si il y avait un dragon dans un violoncelle ? La musique libère l’imaginaire. En particulier celui de la vingtaine d’enfants des Francas venus passer un après-midi sur la colline de Ronchamp. Nouveauté cette année, l’association Les 4 Horizons a proposé aux Francas de Plancher-Bas (70) de venir découvrir l’architecture de la colline et de faire connaissance avec les musiciens du festival. Pour la plupart des ces enfants, âgés de trois à dix ans, c’était une grande première. Marianne Piketty et les jeunes solistes ont pris le temps de leur transmettre ce qui les fait vibrer depuis leur enfance.
Découverte de la contrebasse
Tous ont commencé la musique vers six ans. Aujourd’hui, ils ont une vingtaine d’années et jouent de leur instrument environ cinq heures par jour. Pendant cette semaine musicale, ils se perfectionnent auprès de la violoniste Marianne Piketty, professeur au conservatoire national de musique de Lyon. Une artiste qui a le goût de la transmission.  « Comment faites-vous ? » s’interroge un des enfants venus avec les Francas.  « Pour jouer ensemble,il faut s’écouter ! » répond Marianne Piketty. Devenir musicien est un travail de longue haleine et aussi une leçon de vie.
Découverte du violoncelle
Le petit groupe des Francas a également écouter les explications de l’architecte Jean-Jacques Virot. Comment regarder la chapelle dessinée par Le Corbusier au début des années 50 ? A quoi sert-elle ? Des touristes du monde entier viennent sur la colline de Ronchamp pour admirer le chef d’œuvre de l’architecte mais les habitants des environs, tels les Parisiens et leur Tour Eiffel, n’y viennent pas si souvent que cela.
Jean-Jacques Virot présente la chapelle
Et pourtant, ce havre de paix et de sérénité n’est jamais tout à fait le même. Sa lumière, sa végétation évoluent au gré des saisons. L’association Les 4 horizons a imaginé cette semaine musicale pour inciter à venir sur cette colline hors du commun et pour favoriser la transmission de cette culture musicale si essentielle à notre quotidien. Juste avant que les enfants des Francas ne quittent la colline, nous leur avons demandé ce qu’ils raconteraient à leurs parents. L’un d’entre eux a juste répondu : « Je leur demanderai un violon pour Noël ! ». L’équipe de Musique aux 4 horizons a été comblée par cette réponse.
Voici le reportage de France 3 Franche-Comté réalisé par Philippe Arbez, Jean-Stéphane Maurice et Mehdi Bensmaïl lors de la visite des enfants des  Francas sur la colline de Ronchamp :