Transmettre, une seconde nature pour Marianne Piketty

D’emblée, vous êtes saisis par son énergie. Lorsque Marianne Piketty commence à jouer sur son violon vénitien daté de 1685, c’est un pétillement !

Le sourire naturel, l’arcade sourcilière en éveil, les émotions de la musicienne transparaissent sur son visage. Elles s’épanouissent aussi bien lors des répétitions que des concerts. Une joie communicative servie par une technique de haut vol. Lorsque Marie-Christine et Paul Vincent l’ont écoutée pour la première fois en concert dans le Sud de la France, ce fût un vrai choc et c’est ce qui leur a donné envie de créer Musique aux 4 Horizons.

C’est tout cela que la concertiste veut transmettre aux jeunes musiciens qui viennent en résidence sur la colline de Ronchamp pendant la semaine de Musique aux 4 horizons. Ici, tout est bon pour améliorer sa technique et son expression. Les musiciens passent non seulement d’un répertoire à l’autre ( baroque, romantique, contemporain..) mais ils jonglent aussi avec les formations (orchestre ou musique de chambre, soliste lors de concertos). Autre forme d’apprentissage, parvenir à apprivoiser des acoustiques aussi complexes que celles de l’oratoire des clarisses ou de la chapelle Notre Dame-du-haut de Le Corbusier.

Résider au monastère avec les jeunes instrumentistes sur la colline de Ronchamp est une des clés du succès de Musique aux 4 horizons. La sérénité du lieu, l’accueil bienveillant des clarisses, favorisent cette transmission.

Marianne Piketty  prodigue ses dons de pédagogue toute l’année auprès de ses élèves du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. Elle donne également de nombreuses master classes en Europe et en Asie. Et c’est toujours cette envie de transmettre qui l’a incité à créer en 2013 le Concert Idéal. Marianne Piketty a réuni autour d’elle des jeunes artistes européens pour «explorer la musique sous toutes ses coutures, au travers du temps et de l’espace mais aussi de ses relations avec la littérature, le théâtre et la danse». Certains de ces jeunes ont participé à des éditions de Musique aux 4 horizons.

Une quête de bonheur artistique qui se concrétise sur la colline de Ronchamp, au CNSM ou sur les scènes de théâtre. « Ces rencontres avec les musiciens de demain me sont particulièrement chères. Elles offrent un espace de liberté, d’échanges et d’émulation, qui ouvre la voie à une grande créativité dans l’interprétation, qui fait apparaître le bonheur inhérent à tout projet en commun. » La générosité de Marianne Piketty vient de l’intérieur : un trésor offert aux jeunes artistes.